• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mort de Jean-Paul Belmondo : Florent Pagny se souvient d'un "mec accessible et rempli d'empathie"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis le 6 septembre 2021, les hommages pour Jean-Paul Belmondo ont été pléthores. "Bebel", comme le surnommait ses intimes, s'est endormi à l'âge de 88 ans pour la dernière fois ce jour-là, laissant derrière lui des millions d'orphelins. Des personnalités de la scène médiatique française ont pris la parole afin de livrer quelques anecdotes sur l'acteur, qui faisait office de monument français. Dans ce sens, Florent Pagny, invité de Laissez-vous tenter sur RTL vendredi 17 septembre 2021, s'est confié sur sa rencontre avec le père de Paul Belmondo, alors qu'il n'était âgé que de 19 ans. "Imaginez à mon âge, passer dix jours avec Jean-Paul Belmondo… C'était juste un rêve, un fantasme. Tu vois une icône et le mec est juste accessible et sympathique. Il est rempli d'empathie. Il te regarde, il sourit" raconte l'interprète de Ma liberté de penser avec émotion.

Si la rencontre date d'il y a quatre décennies, le coach de l'émission The Voice a eu la chance de recroiser l'acteur d'À bout de souffle à plusieurs reprises. "À la suite de cette aventure, bien sûr que dès qu'on se croisait, c'était toujours un plaisir de se retrouver ou d'échanger quelques mots". Le sujet de discussion tournait immanquablement autour du film L'As des as, sorti en 1982 dans lequel l'ami de Pascal Obispo tenait le rôle d'un boxeur. "Parce qu'il se rappelait du petit boxeur" affirme Florent Pagny, tout en nuançant avec le sourire : "qui n'était pas vraiment boxeur mais bon, qui venait et puis qui un jour s'est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles