• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mort de Jean-Paul Belmondo : inconsolable, Cyril Hanouna évoque son dernier regret avec lui

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'émotion était trop forte pour Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste, lundi 6 septembre 2021. Et pour cause, le trublion de C8 était dévasté par la mort de son idole, Jean-Paul Belmondo. "On a appris cet après-midi la disparition d'un mec qu'on aimait tous ici. Que j'aimais particulièrement. Un monstre sacré du cinéma. Pour moi c'était le plus grand. Jean-Paul Belmondo nous a quittés", a-t-il déclaré au tout début de son émission, la voix tremblante. Durant les deux heures qui ont suivi, avec toute son équipe de chroniqueurs, il a rendu un vibrant hommage au comédien disparu à l'âge de 88 ans. "Ce soir, c'est vrai qu'on est un petit peu triste, mais Jean-Paul avait toujours le sourire", a encore lancé Cyril Hanouna. Seulement, il a bien eu du mal à garder le sourire. Au moment d'évoquer le regret qu'il a avec son idole, il n'est pas parvenu à retenir ses larmes. Effondré, il ne pouvait plus dire un seul mot. T

ouché par sa détresse, Samy Naceri, qui était présent sur le plateau pour faire, initialement, la promotion du film Les Méchants de Mouloud Achour, s'est précipité auprès de Cyril Hanouna pour le prendre dans ses bras. Une séquence très forte en émotion. Pour laisser le temps au célèbre animateur de reprendre ses esprits, Benjamin Castaldi a évoqué des souvenirs qu'il avait avec Jean-Paul Belmondo. Au bout de plusieurs minutes, Cyril Hanouna a finalement repris la parole pour évoquer le fond de sa pensée : "J'ai eu du mal à le dire tout à l'heure mais c'est vrai que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles