Mort de Jean-Paul Belmondo : qu'est devenu Rachid Ferrache, le petit garçon de "L'As des as"?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis la mort de Jean-Paul Belmondo, le 6 septembre 2021, à l'âge de 88 ans, les Français se sont (re)plongés dans la filmographie de l'immense acteur qu'il était. Grâce aux multiples diffusions sur les chaînes de télévision qui ont bousculé leurs programmes, les téléspectateurs ont pu ainsi revoir, ou découvrir pour les plus jeunes, les plus grands succès de Jean-Paul Belmondo. Des films devenus des classiques du cinéma français : de À bout de souffle (1960) de Jean-Luc Godard, en passant par Le professionnel (1981) de Georges Lautner, à Itinéraire d'un enfant gâté (1988) de Claude Lelouch, film qui lui a valu un César du meilleur acteur, qu'il refusa, ou encore L'As des as (1982) de Gérard Oury.

Dans ce dernier film, Jean-Paul Belmondo, qui ne parlait plus à la fin de sa vie, avait pour partenaire Rachid Ferrache qui jouait le rôle de Simon Rosenblum, un petit garçon de dix ans, plein de verve. Presque quarante après sa sortie, suite à l'annonce du décès du monstre du cinéma, Rachid Ferrache se souvient, sur le plateau de BFMTV, que l'acteur était "quelqu'un de très paternel, très protecteur" avec lui sur le tournage. "Il surveillait les équipes pour savoir si on me parlait bien", a-t-il souligné.

L'As des as était le deuxième film de Rachid Ferrache. Il avait débuté dans Mille milliards de dollars (1982) d'Henri Verneuil, aux côtés de Patrick Dewaere. Par la suite, l'enfant-star a continué sa carrière d'acteur en tournant dans Banzaï (1983) de Claude Zidi, avec Coluche, ou (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles