Mort du journaliste de BFMTV en Ukraine : son compagnon brise le silence

Sam, le compagnon de Frédéric Leclerc-Imhoff tué lundi 30 mai en Ukraine, a publié sur Instagram un long message pour lui rendre hommage.

C’est un message d’exaspération, rédigé à « 4h du mat » pour prendre le contrepied des récupérations politiques qui lui « donnent déjà envie de gerber ». C’est un message de tendresse et d’amour à l’adresse d’un compagnon « sensible, à l’écoute et engagé ». C’est surtout un message de profond désespoir après son décès tragique, le 30 mai dernier, des conséquences directes d’un obus russe ayant frappé le bus humanitaire dans lequel il se trouvait.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sam (iel/il) // Hybris✨️ (@appelle.moi.sam)

Sam, le compagnon de Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste pour BFMTV tué en Ukraine alors qu’il couvrait une opération humanitaire de sauvetage de civils, a publié mardi 31 mai sur Instagram un message à sa mémoire, assorti de nombreuses photos de leur idylle. Loin des portraits et des réactions qui circulent abondamment dans la presse, axés sur la bravoure d’un journaliste de terrain tué dans l’exercice de ses fonctions, Sam a préféré décrire le « Fred » de tous les jours, celui qui aimait « cuisiner ensemble une énième recette vegan, coller des paillettes sur un corset, aller prendre des photos dans un parc ou [l’]accompagner à un show de drag », celui qui subissait aussi « l’homophobie dans la rue, des “pédés” aux sales regards ».

Le jeune homme décrit une relation de « tout juste 1...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles