Mort de Michou : le récit des derniers jours très difficiles du prince bleu de Montmartre

Montmartre a perdu l'un des siens. Michou est mort le dimanche 26 janvier, à l'âge de 88 ans, des suites d'une maladie respiratoire. Il avait été hospitalisé, mercredi 22 janvier, à l'hôpital de Saint-Mandé pour détresse respiratoire. "Montmartre en ce temps-là accrochait ses lilas" comme fredonnait Charles Aznavour dans La Bohème, "un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître", tellement il est vrai que Michou, né Michel Catty à Amiens, faisait partie du paysage de ce célèbre quartier du XVIIIème arrondissement de Paris. Il avait ouvert son cabaret Chez Michou en 1956. Très vite, cet établissement de spectacles de transformistes a fait les grandes nuits parisiennes où célébrités et anonymes se bousculaient. L'homme toujours habillé de bleu, sa couleur fétiche, à tel point que l'intérieur de son domicile portait les mêmes teintes, a marqué de son empreinte tout un quartier parisien.

Ces derniers temps, il avait énormément maigri. Selon les confidences de son amie Anny Duperey recueillies par nos confrères du Parisien, "il ne mangeait pas et ne buvait plus que du champagne." Sa boisson de prédilection. Conscient du temps qui passe et que nul n'est éternel, il avait exprimé le voeu que son célèbre cabaret disparaisse avec lui. Sa mort laisse un grand vide dans la rue des Martyrs, l'adresse de son établissement, où, depuis l'annonce, de nombreux habitants du quartier viennent lui rendre un dernier hommage. Comme Luigi, le neveu de Dalida, qui confie au Parisien :"Michou était très proche de la famille. J'allais souvent le voir. La dernière fois, c'était mercredi. Il était très affaibli." Pour Alain Coquard, le président de la République de Montmartre, "ça va être triste sans lui, c'est une immense perte." Il avait un peu pressenti l'issue fatale : "nous avons déjeuné ensemble dimanche dernier. J'ai senti un grand moment d'appréhension en pensant qu'on ne revivrait plus ce genre de moment."

⋙ Mort de Michou : ce couple volcanique qu'il formait avec son compagnon

(...) Cliquez ici pour voir la suite