Mort du prince Philip : quel membre de la famille royale héritera des 11,5 millions ?

·2 min de lecture

Le 9 avril 2021, le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II depuis soixante-treize ans, est mort à l'âge de quatre-vingt-dix-neuf ans. À qui reviendront les 11,5 millions d'euros d'héritage ? Explications.

Une page s'est tournée dans l'histoire de la monarchie britannique. Comme l'a annoncé le palais de Buckingham le 9 avril 2021, le prince Philip, duc d'Edimbourg, est mort à l'âge de quatre-vingt-dix-neuf ans. Une disparition bouleversante pour les fidèles de la famille royale qui avaient hâte de fêter le centenaire de celui qui partageait la vie de la reine Elizabeth II depuis soixante-treize ans. Cependant, depuis quelques années, le père de quatre enfants n'était pas en bonne posture... Suite à plusieurs hospitalisations d'urgence survenues ces trois dernières années, l'intendance de Buckingham avait anticipé les moindres détails de son héritage, estimé à environ 11,5 millions d'euros. Comment sera répartie la somme parmi les membres de la famille royale ? Explications. 

Selon les experts en la matière, l'héritage du prince Philip reviendrait intégralement à son épouse, la reine Elizabeth II, comme le révèle The i paper, repéré par Gala. Et pour cause, ne pas redistribuer cette somme en plusieurs parties permettrait à la reine de bénéficier d'avantages économiques considérables et ne pas payer de droits de succession. Comme le stipule la loi au Royaume-Uni, les couples mariés ont la possibilité de transmettre leur patrimoine à leur conjoint pour éviter une taxe à hauteur de 40%, appliquée au-delà d’un seuil établi à 375 000 euros. En ce qui concerne l'héritage du duc d'Edimbourg, une clause permettrait également de céder cette somme de "souverain à souverain", ou de conjoint (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :