Publicité

Mort de Sihem, 18 ans : ce que l’on sait de son meurtrier présumé

Elle a été retrouvée morte jeudi, une semaine après sa disparition dans le Gard. Sihem, une jeune femme de 18 ans, a été découverte au bord d'un chemin isolé des Salles-du-Gardon, village limitrophe de La Grand Combe (Gard), où elle vivait. Un homme soupçonné d’être l’auteur du crime a été arrêté. Il a avoué les faits, expliquant «avoir tué la jeune fille dans le cadre d'une dispute liée à leur relation amoureuse», a expliqué la procureure de la République de Nîmes, Cécile Gensac en conférence de presse.

S’il affirme qu’il entretenait une relation amoureuse avec elle, l’avocat de la famille de Sihem a pris la parole pour «contester» ces affirmations. «Personne n'avait connaissance» d'une relation amoureuse entre eux, a-t-il affirmé en conférence de presse, rappelant que cette hypothèse ne correspond qu’à la version du suspect. «Cette version n'est corroborée par personne», a-t-il ajouté.

Il est en tout cas certain que Mahfoud H. connaissait sa victime présumée puisqu’il était autrefois marié avec une cousine de la victime, dont cette dernière était proche. «Sihem voyait ce monsieur comme une nièce voyait son oncle», a encore déclaré l’avocat. «J'ai assisté un homme qui a décidé d'affronter sa lourde responsabilité dans la disparition de Sihem et faire cesser un suspense insoutenable pour ses proches en guidant les enquêteurs», a de son côté déclaré auprès de l'AFP Jean-Marc Darrigade, l'avocat du meurtrier présumé: «Il sait que sa faute n'est pas pardonnable, mais son s...


Lire la suite sur ParisMatch