Mortinatalité : 20e sur 28 en Europe, la France a encore des progrès à faire

![CDATA[Shutterstock]]

Comment se situe la France en Europe quant à la santé de ses nouveau-nés et de ses femmes enceintes ? C’est le constat qu’a voulu mener le rapport Euro-Peristat, projet piloté par l’Inserm et publié ce 15 novembre 2022. Dans 24 pays de l’Union européenne plus la Suisse, l’Islande, la Norvège et le Royaume-Uni, les chercheurs ont recueilli (entre 2015 et 2019) les principaux indicateurs périnataux soit la mortalité, le poids et l’âge gestationnel ainsi que les pratiques médicales et les différents facteurs de risque, comme l’âge, la parité et les naissances multiples.

"Étant donné que les pays européens partagent des niveaux de vie comparables et des systèmes de soins généralement bien développés, mais qu’ils ont des politiques et des pratiques très diversifiées en matière de santé, le constat de différences dans les indicateurs périnataux peut mettre en lumière les pratiques sur lesquelles cibler les efforts, afin de réduire les risques sanitaires et optimiser la santé des parents et des bébés", résume Jennifer Zeitlin, directrice de recherche à l’Inserm.

Le taux le plus élevé de naissances par voie basse instrumentales

Entre 2015 et 2019, le taux de césarienne est resté stable en France, avec environ une césarienne pour cinq naissances en 2019 (20,9%). Le pays se classe en 9e position sur 28. À l’inverse, la France possède l’un des taux les plus élevés d’accouchements par voie basse instrumentale (forceps, spatules (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Le dépistage de la drépanocytose sera bientôt proposé à tous les nouveau-nés
Votre bébé a une ligne rouge sous le pied ? Peut-être faut-il consulter
Entretien post-natal précoce : quels objectifs ?
Bronchiolite bébé (épidémie 2022) : symptômes, transmission, comment l'éviter ?
Anesthésie chez les enfants : est-ce sans conséquence pour leur cerveau ?