Mother of Mars, nouveaux sauveurs de la planète psyché ?

François Moreau
·1 min de lecture
© Ronnie Andren/Ransom Note Records
© Ronnie Andren/Ransom Note Records

“Sail awayyy”, chantait Luke Jenner en introduction d’In the Grace of Your Love (2011), ultime LP de The Rapture. Prenant cette suggestion au pied de la lettre, Vito Roccoforte et Gabriel Andruzzi, respectivement batteur et homme à tout faire de la formation new-yorkaise, ont sorti la grand-voile pour voir où les vents stellaires les mèneraient.

Dans la jungle moite d’un astéroïde lancé à toute berzingue dans l’immensité du cosmos, à en croire le premier album de Mother of Mars, où subsistent quelques jardins japonais propices à l’apaisement des âmes.

Lire la suite...