Moustique tigre : les méthodes efficaces pour s’en débarrasser sans insecticides

Bourdonnements, piqûres, démangeaisons... Quand les beaux jours, la chaleur et les épisodes de pluies sont de retour, les moustiques pointent le bout de leur nez. Si la plupart des moustiques se contentent d'être désagréables, certaines espèces sont particulièrement nuisibles. Parmi elles : le moustique tropical connu sous le nom de moustique-tigre (Aedes albopictus). Cet indésirable est l’un des insectes les plus craints, en raison des maladies infectieuses qu'il peut transmettre. Le moustique-tigre est vecteur de la dengue, du chikungunya et du virus Zika. Il est facilement identifiable par la présence de rayures noires et blanches sur son corps et ses pattes.

Cette année, le moustique-tigre progresse de manière spectaculaire dans l’Hexagone. Selon la carte réalisée par Vigilance Moustiques, cette espèce est déclarée officiellement implantée et active sur plus de la moitié du territoire. Au total, ce sont 67 départements qui sont colonisés par ce nuisible ou bien en passe de l’être. Vigilance Moustique estime que les 9 départements qui sont en vigilance orange passeront tôt ou tard en vigilance rouge. Pour l’heure, seuls 29 départements sont en vigilance jaune.

La premier réflexe pour tenir à distance ces insectes : avoir recours à des insecticides. Pourtant, ces répulsifs anti-moustiques chimiques sont souvent néfastes et inefficaces face aux moustiques tigres car ces spécimens ont une faculté d’adaptation qui les rend plus résistants. Pour les éloigner de manière durable et efficace, il est préférable d’opter pour des techniques naturelles.

Traquer les sources d’eaux stagnantes pour en finir avec les moustiques tigres

Afin de réduire la présence de cette espèce, il convient d’éliminer tous les nids à moustiques. Bassins d’eau, cuves, réservoirs, récipients, gouttières, pneus... Tous les endroits où l’eau s’accumule doivent être vidés. La raison est simple. Dans ces milieux, les moustiques tigres pondent des larves et se développent. Ils leur suffisent d’une petite quantité

(...) Cliquez ici pour voir la suite