Moustique tigre : comment le reconnaître, piqûre, symptômes, départements en alerte et maladies

Venu tout droit des forêts tropicales d'Asie du Sud-Est, le moustique tigre (Aedes albopictus) est apparu en 2004 en France. Depuis, il poursuit son expansion. En effet, ce dernier est très actif dans de nombreux départements, et ne cesse de faire des ravages dans l'Hexagone. Au regard de sa dangerosité, cette catégorie de moustique est sous le radar des autorités sanitaires.

Le moustique tigre est petit de taille. Il est, selon l'Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses), plus petit qu’une pièce de 1 centime d’euro. Mais ce n'est pas tout : il est reconnaissable par ses rayures blanches et noires tracées tout au long de son thorax. Ses ailes sont noires et ses pattes sont également rayées. Le moustique tigre vit environ 30 jours en moyenne et les femelles peuvent pondre environ 200 oeufs tous les douze jours.

"Les moustiques qui ont plus d’une ligne d’écailles sur le thorax ou d’autres motifs de couleur brune ou dorée ne sont donc pas des moustiques tigres", précise l’agence de santé.

Sa particularité ? Son adaptabilité à se proliférer dans de nouveaux environnements, notamment péri-urbains ou dans des zones urbaines relativement denses, comme l’indique l’Anses.

Les moustiques tigres peuvent se loger partout. Cependant, ces insectes prolifèrent particulièrement dans les récipients et réservoir d'eau. En effet, selon l'Anses, ce sont les principaux endroits où la femelle pond ses oeufs : vases, pots, fûts, bidons, rigoles, avaloirs pluviaux, gouttières, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles