Le mouvement antivax n'est pas qu'une dérive complotiste

·2 min de lecture

[Chronique #17] On peut se moquer des anti-vaccins, mais il faut reconnaître dans leur mouvement une réaction de défense à l'égard d'un pouvoir et d'une parole frappés de soupçon. Jorge Luis Borges évoque, dans un de ses textes les plus drôles, une certaine encyclopédie chinoise selon laquelle les animaux se divisent en: a) appartenant à l'Empereur, b) embaumés, c) apprivoisés, d) cochons de lait, e) sirènes, f) fabuleux, g) chiens en liberté, h) inclus dans la présente classification, i) qui s'agitent comme des fous, j) innombrables, k) dessinés avec un pinceau très fin en poils de chameau, l) et cætera, m) qui viennent de casser la cruche, n) qui de loin semblent des mouches… J'ai repensé à ce texte de Borges en observant, le 19 juillet, les manifestations des opposants au pass sanitaire, et plus généralement le mouvement antivax, qui se développe depuis le début de la pandémie et qui regroupe une galaxie hétéroclite de politiques, de scientifiques, de peoples et de complotistes en tous genres. Comment ne pas reconnaître parmi eux ceux «qui s'agitent comme des fous», tel Francis Lalanne qui compare la vaccination à un crime contre l'humanité, ou «qui viennent de casser la cruche» médiatique comme Jean-Marie Bigard, qui associe le pass sanitaire à l'étoile jaune? Il ne manque pas non plus d'individus «apprivoisés» par le complotisme comme Brigitte Bardot, ou de «cochons de lait» effarouchés par une seringue, ni même de «chiens en liberté» qui aboient à la moindre rumeur comme Michèle Rivasi, députée européenne écologique qui a tweeté, lundi 19 juillet, à propos du pass sanitaire: «C'est l'apartheid au pays des droits de l'Homme». À LIRE AUSSI Le port de l'étoile jaune ou le comble de l'abjection Parmi les animaux «embaumés», on compte certaines personnalités politiques qui militent le plus... Lire la suite sur Slate.fr.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles