MST : prendre ce médicament après un rapport sexuel pourrait réduire les risques

Syphilis, herpès génital, chlamydiose… Selon l’Assurance maladie, il existe plus d’une trentaine de maladies sexuellement transmissibles (MST), également appelées infections sexuellement transmissibles (IST). Des chercheurs américains se sont récemment intéressés à trois d’entre elles. Ils ont présenté les résultats de leurs recherches lors de la 24ème édition de la Conférence internationale sur le Sida, ou AIDS 2022, qui s’est tenue à Montréal (Canada) du 29 juillet au 2 août.

Les scientifiques ont expliqué avoir mené un essai, intitulé "DoxyPEP", auprès de 554 hommes ayant des relations avec des hommes et/ou des femmes transgenres. Les participants ont tous reçu 200 mg de doxycycline, un antibiotique de la famille des tétracyclines habituellement prescrit pour le traitement de la maladie de Lyme ou de la leptospirose. Cette dose devait être ingérée dans les trois jours suivant un rapport sexuel sans préservatif.

La prise de ce médicament a permis de diminuer la survenue de certaines MST "de manière significative", comme l'explique le communiqué publié sur le site du AIDS 2022. En effet, les risques d'infection par la syphilis, la gonorrhée ainsi que la chlamydia ont "tous été réduits". "Aucun effet indésirable grave ou de grade 2 n'a été attribué à la doxycycline" précisent également les chercheurs.

Cet antibiotique pourrait donc prévenir l'apparition de ces trois maladies. Plusieurs études scientifiques avaient déjà été menées à propos de l'impact de la doxycycline sur ces (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles