Le Mucem collecte les objets du confinement : "Les gens se livrent avec recul et amusement"

·1 min de lecture

Il est entré dans la vie des Français en même temps qu'il l'a bouleversée : le confinement imposé face au coronavirus "fêtera" bientôt son premier anniversaire, le 17 mars, alors qu'une deuxième version moins stricte lui a succédé à l'automne. En avril dernier, le Mucem a lancé un appel à la collecte d'objets personnels de ce moment particulier de notre vie collective. Et, près d'un an plus tard, le musée marseillais a reçu 600 propositions, que présente mardi au micro d'Europe 1 Émilie Girard, directrice scientifique des collections.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 9 février

Des banderoles, des petits personnages…

"On a reçu, en un peu plus d'un mois, plus de 100 propositions", explique la responsable, qui évoque "une bonne surprise" au printemps dernier. "On ne s'attendait vraiment pas à un tel succès, et surtout à la variété des propositions qui nous ont été faites."

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Le variant anglais engendrerait des symptômes un peu différents

> Déconseillé aux plus de 65 ans, à qui va être injecté le vaccin AstraZeneca ? 

> Audio, webcams... Quand la technologie s'adapte au télétravail

> Les confinements ont du bon pour la planète

> Comment va fonctionner le passeport vaccinal au Danemark ?

Ce sont des photographies de l'objet, accompagnées chaque fois d'un texte qui en expliquait l'importance. "Cela allait des choses les plus attendues, comme des masques, des attestations de déplacement, des objets de manifestation...


Lire la suite sur Europe1