Multiplier des orchidées n'a jamais été aussi simple ! Suivez nos conseils de pro

·2 min de lecture

L'orchidée est sans aucun doute la fleur la plus appréciée ! Cette plante d'intérieur existe en plusieurs couleurs et variétés, et s'avère être assez simple d'entretien. Sachez qu'il est possible de multiplier une orchidée ! Division, keiki, boutures...Différentes solutions existent. Comment bien s'y prendre ? La rédaction Mon Jardin Ma Maison vous guide !

Comment multiplier facilement une orchidée ?

Il est important de distinguer deux sortes d'orchidée : l'orchidée sympodiale développe des tiges à partir d'un bourgeon, alors que l'orchidée monopodiale ne possède qu'une seule tige. Pour multiplier une orchidée sympodiale, commencez par vous débarrasser des racines fatiguées. Coupez une tige en deux puis placez-la dans un pot transparent rempli de terreau. Pour multiplier une orchidée monopodiale, il faut partager en deux l'unique tige de la plante puis rempoter les deux divisions dans du terreau humide.

Division, keiki, bouture...quelles sont les différentes façons de multiplier une orchidée ?

Il existe effectivement différentes techniques pour multiplier une orchidée. En plus de pourvoir diviser une orchidée comme vu précédemment, deux autres solutions d'offrent à vous :

  • Le keiki : certaines variétés d'orchidées développent des keikis, des petites tiges qui poussent sur le pied mère. Attention, le keiki peut épuiser la fleur. Profitez-en pour la multiplier mais aussi pour la garder en vie. Le process est simple : couper un bout de la hampe sur laquelle le keiki s'est développé ; planter ce morceau de hampe dans un pot transparent préalablement rempli de terreau pour orchidée. Il faut placer le pot dans un endroit chaud et attendre que les racines se développer pour rempoter le keiki.

  • La bouture : une méthode simple applicable sur d'autres fleurs. La bouture peut être réalisée sur une orchidée qui a des cannes. Pour cela, il faut prélever une canne âgée de plus de 3 ans ; découper la canne en morceaux de 5 cm max ; placer les tronçons sur un lit de mousses (sphaigne) légèrement humide en les couvrant d'une cloche par exemple. Il faut attendre plusieurs mois jusqu'à ce que des tiges apparaissent sur la tige.

A lire également :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles