La musicienne Hélène Martin est morte

Juliette Poulain
·1 min de lecture
Hélène Martin chante le
Hélène Martin chante le

Comme l’a annoncé son entourage à l’AFP, l’autrice, compositrice et interprète Hélène Martin est décédée le 21 février. Née en 1928 à Paris, elle a sillonné les cabarets de la capitale avant de mettre en musique des poèmes de Jean Genet au début des années 1960. Encouragée par l’écrivain, elle s’élance vers d’autres adaptations qui forgeront toute sa carrière.

Passion poètes

Invitée au festival d’Avignon par Jean Vilar en 1966, elle monte un spectacle à partir des poèmes de René Char puis installe sa propre maison de production, Les Disques du Cavalier, dans le Vaucluse à partir de 1970. Sur sa lancée, elle interprète les textes de Louis Aragon, Jean Giono ou encore Pablo Neruda. Hélène Martin a également réalisé plusieurs émissions radio et télé consacrées à la poésie. De Franz Kafka à Raymond Queneau en passant par Louise Labé ou Walt Whitman, son émission Plain-Chant allume les pleins phares sur ces figures internationales de la poésie à travers une série de portraits diffusée sur la deuxième chaîne de l’ORTF dans les années 1970.

“Sur mon cou”

En 1984, Hélène Martin adapte pour la scène le sulfureux Condamné à mort de Jean Genet en opéra-poème, dont l’extrait Sur Mon Cou est repris par Etienne Daho dès 1997. Dans une interview pour

Lire la suite sur lesinrocks.com