La musique live, une “urgence existentielle” pour Damon Albarn

Léa Formentel
·1 min de lecture
Damon Albarn au Demon Dayz Festival, en 2018 (VALERIE MACON / AFP)
Damon Albarn au Demon Dayz Festival, en 2018 (VALERIE MACON / AFP)

Dans l'interview qu'il accordait aux Inrockuptibles quelques semaines avant la sortie du nouvel album de Gorillaz, Song Machine, Season One : Strange Timez, Damon Albarn évoquait déjà la question de la privation de concerts : “Pour être honnête, ce qui compte le plus, c’est de faire en sorte que les choses se règlent. Par exemple, je ne comprends pas pourquoi la musique live est devenue d’un coup la chose la plus dangereuse du monde, explique-t-il. C’est un truc que je ne pige pas, ça n’a aucun sens. C’est le meilleur truc, une vibration invisible. C’est comme les salles de cinéma, c’est un endroit normalement complètement bénin, où des gens cherchent à divertir d’autres gens. C’est flippant. Mais j’imagine que l’on reviendra plus fort.”

Dans une interview vidéo donnée à Sky News et mise en ligne samedi 31 octobre au matin (à noter que ce n'est que plus tard dans la journée que le gouvernement britannique a annoncé le reconfinement de l'Angleterre, ndlr) la tête pensante du groupe animé a cett

Lire la suite sur lesinrocks.com