La musophobie, ou la terreur des rats et des souris

·1 min de lecture

Certaines personnes ont une peur panique incontrôlable des rats et souris. Trois spécialistes nous expliquent en quoi consiste la musophobie. 

Il arrive que les rongeurs déclenchent une réaction de panique ou de terreur absolue et incontrôlable chez certaines personnes. On appelle cela la musophobie. Maria Hejnar, psychologue clinicienne, Boris Charpentier, psychologue et coach et Florence Lautrédou, psychanalyste, expliquent d’où elle vient et comment la traiter.

A lire aussi >> Tout savoir sur l’arachnophobie, la peur des araignées

Qu’est-ce que la musophobie ?

La musophobie concerne les rats et souris, le terme vient de « mus » qui veut dire souris ou rat en latin, et de « phobos » qui désigne la peur. Comme les autres phobies animales, on dit d’elle qu’il s’agit d’une phobie spécifique ou phobie simple, c’est-à-dire qu’elle est déclenchée par quelque chose de concret, de délimité : le rongeur. Maria Hejnar explique que, comme toute phobie, la musophobie est une crainte irrationnelle, démesurée et persistante.

Quelles sont les origines de la musophobie ?

Marie Hejnar souligne que la plupart du temps, la musophobie débute au cours de l’enfance. « Les animaux photogènes sont en lien avec les images parentales intériorisées. L’enfant, pris dans son ambivalence (hostilité envers les parents aimés) ressent de l’angoisse. Il ne peut figurer l’angoisse autrement qu’en la projetant sur un objet extérieur qui vient justifier ses craintes. A travers le processus de déplacement, la crainte ou l’hostilité que l’enfant ressent pour l’adulte (père, mère) se trouve...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles