Musulmanes, elles témoignent des discriminations islamophobes subies au travail

·2 min de lecture

20 %, c'est la proportion de discriminations islamophobes qui surviendraient dans le monde du travail, révèle une étude menée par le Réseau Européen contre le Racisme en 2013. Ces femmes musulmanes racontent.

Le 27 mars dernier, l'association féministe et antiraciste Lallab organisait le Muslim Women's Day sur la thématique des discriminations à l'emploi que vivent les femmes musulmanes. A cette occasion, de nombreuses concernées ont pris la parole anonymement pour décrire les attaques ou remarques islamophobes dont elles ont été victimes dans la sphère professionnelle. Des témoignages accablants, à lire et partager absolument.

"Ce système crée en moi le besoin de passer inaperçue"

"Un de mes employeurs a supposé que du fait de mon origine et de ma foi, j'étais plus encline à accepter ses règles et me conformer", rapporte l'une d'elle. "Il a dit : 'J'ai remarqué votre respect de la hiérarchie, je pense que c'est parce que le patriarcat est très fort chez vous au Maghreb".

Une deuxième constate : "Je n'ai jamais senti que je pouvais concilier pleinement mon travail avec ma pratique de la religion car je subis constamment des blagues islamophobes et racistes. Quelque part, ce système crée en moi le besoin de passer inaperçue, me fait perdre confiance en moi et m'empêche de m'exprimer pleinement".

Une autre jeune femme se souvient à son tour de nombreux entretiens d'embauche sans réponse : "Portant le voile et ayant un nom de famille à consonance antillaise, les recruteurs ne s'attendent pas à voir une femme qui porte le voile à l'entretien d'embauche. Du coup, [ils] essaient de paraître ouverts d'esprit et faire semblant que le voile ne les dérange pas, mais au final pas de réponse à la suite de nombreux entretiens".

"La discrimination se vit dans le silence et isolée"

Au-delà des micro-agressions subies au quotidien, ces témoignages révèlent l'isolement que provoquent ces interventions émanant d'une islamophobie sociétale. "La discrimination se vit dans le silence et isolée", livre une concernée. "J'ai dû essuyer des réflexions de la part de la direction ou des clients : 'Fais-nous une démonstration de danse du... Lire la suite sur le site Terrafemina

VIDÉO - Akhenaton dans La Face Katché : "On cherchait un appart, on nous a dit : "Pas de chiens, pas de Noirs, pas d'Arabes""

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles