Les mutuelles municipales, c’est quoi ?

© Getty Images/iStockphoto

La plupart du temps, il s’agit de contrats collectifs mutualisés auxquels les particuliers peuvent souscrire de manière facultative. L'objectif : se regrouper pour proposer des tarifs avantageux et/ou de meilleures garanties. L’économie peut osciller entre 15 € et 50 € par mois selon le profil de l'assuré et sa zone géographique. Tous les habitants de la collectivité peuvent y prétendre sans limite d'âge, ni questionnaire de santé. Mais les personnes plus particulièrement visées sont celles qui n’ont pas accès à une couverture d’entreprise (comme les retraités ou les demandeurs d'emploi) ou à la complémentaire santé solidaire.

Les élus (commune, communauté de communes ou département) délèguent, la plupart du temps, la gestion à une association d'assurés, via une convention de partenariat. Actiom qui regroupe 4.840 communes et 5 départements couvre 38.000 bénéficiaires. C’est la plus connue à l'échelle nationale. En pratique, l'association fait appel à des courtiers en assurance pour négocier des contrats avec une ou plusieurs mutuelles afin de proposer différents niveaux de garantie. L'association signe le contrat de base avec la compagnie sélectionnée (contrat collectif). Et les particuliers, qui souhaitent en profiter, s’affilient. Certaines collectivités choisissent de gérer elles-mêmes la mise en concurrence des assureurs sans intervenir dans la relation contractuelle entre la compagnie et l'administré.

"Contactez votre mairie ou le Centre Communal d’Action Sociale pour savoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite