Publicité

Myoclonies : définition, causes, traitements de ces contractions musculaires

Les myoclonies sont des spasmes musculaires involontaires, dont la fréquence, les circonstances de survenue, ou encore le rythme peuvent varier selon leur nature. On distingue ainsi la myoclonie intentionnelle, de la myoclonie d’attitude ou encore de la titubation. L’origine de ces myoclonies peut être bénigne (fatigue, stress, consommation d’excitants) ou neurologique (Parkinson, Alzheimer, épilepsie…). Les traitements dépendent de la cause identifiée. Découvrez ce que sont les myoclonies, à quoi elles sont dues et comment les traiter.

Les myoclonies regroupent les contractions involontaires, soudaines et répétées, d’un muscle ou d’un groupe musculaire, précise la revue EM Consulte. Ces contractions musculaires varient en fréquence, en rythme, mais aussi en circonstances de survenue (lors de l’effort physique ou du repos). Elles peuvent être l’expression d’un phénomène physiologique, comme c’est le cas avec les myoclonies d’endormissement, qui se produisent lorsque le sommeil survient, et ce, d’autant plus si vous êtes fatigué ou stressé. Ou encore quand vous sursautez, car vous vous laissez surprendre par un bruit ou un fait inattendu. Mais ces myoclonies peuvent aussi être secondaires, c’est-à-dire être le symptôme d’une pathologie neurodégénérative, de lésions au niveau cérébral ou rachidien, voire résulter de la prise de certains médicaments. Le Collège des enseignants en neurologie distingue ainsi différents types de myoclonies :

Les myoclonies physiologiques sont des réactions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite