Myope et astigmate : est-ce fréquent et quelles solutions ?

Il est tout à fait possible d’être à la fois myope et astigmate. Il s’agit même d’une association fréquente. S’il s’agit bien de deux choses différentes, la myopie et l'astigmatisme appartiennent toutes deux à la catégorie des troubles réfractifs. Elles peuvent être corrigées ensemble par différents moyens.

“Dans la myopie, l'œil est trop long. L’image située à l’infini va se projeter en avant de la rétine et donc le myope ne voit pas bien de loin”, explique le Dr Zwillinger. Pour cette raison, les myopes sont moins touchés par la presbytie car la distance entre l’image et la rétine est justement compensée par la presbytie, qui nécessite normalement qu’on rapproche l’image pour mieux la voir. “Outre ces myopies axiles liées à une longueur d’oeil trop grande, il existe également des myopies dues au cristallin, par exemple en cas de myopisation liée à la cataracte”, ajoute l’ophtalmologiste. La myopie est un trouble très fréquent, dont la prévalence augmente chaque année. En 2050, on estime que plus de 50% de la population sera myope.

L’astigmatisme en revanche n’est pas lié à une taille d'œil mais bien à la forme de la cornée, qui est torique. “La cornée n’est pas tout à fait ronde, elle a plutôt une forme ovale, comme un ballon de rugby. L’oeil astigmate possède 2 rayons de courbure différents sur la cornée, et en fonction du diamètre, et de l’ovalité, l'astigmatisme peut être plus ou moins important”, explique le Dr Zwillinger. Le risque est celui du kératocône, lorsque l’amincissement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite