Myopie, fatigue oculaire : 7 astuces pour protéger sa vue

La santé de nos yeux nous préoccupe à juste titre. En France, près de 1,7 million de personnes sont atteintes d'un trouble de la vision. Yeux fatigués, irrités, secs... Le monde moderne - pollution, utilisation abusive des écrans - leur impose des épreuves quotidiennes, et souvent sans que l'on s'en rende compte. A nous de les protéger pour conserver, le plus possible, une bonne vue.

Des anti-oxydants au menu

Pour se protéger des maladies de la rétine, dont la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge), et même pour limiter leurs effets une fois qu'elles se sont manifestées, l'alimentation a son importance. Diverses études ont ainsi montré l'importance de consommer des anti-oxydants, des oméga 3, des vitamines (C et E), des oligo-éléments (cuivre, zinc) et divers pigments maculaires (en particulier la lutéine et la zéaxanthine).

En pratique : mettre l'accent sur les huiles riches en oméga 3 (noix, lin...) et autres poissons gras, les fruits et légumes en général, et surtout les légumes à feuilles vert foncé (épinards, certains choux, brocolis...), le jaune d'oeuf, les huîtres et autres fruits de mer. A l'inverse, limiter la consommation d'oméga 6 (très présents dans les charcuteries entre autres).

Des écrans... pas tout le temps

En-dehors de la question de la lumière bleue, on sait que le travail de près (à moins de 40 cm) accélère fortement la myopie chez les enfants. "Des études ont montré qu'il y avait beaucoup plus de myopes forts chez les enfants scolarisés, et d'autres travaux, en particulier dans les pays asiatiques, que les activités en extérieur étaient nécessaires pour limiter la myopie ", précise le Pr Laurent Kodjikian, ophtalmologiste et président de la Société française d'ophtalmologie (SFO). "D'où la nécessité pour les enfants et les jeunes, jusqu'à l'âge de 18-20 ans, de pratiquer des activités dehors."

En pratique : quand on travaille sur écran, faire des pauses régulières, se forcer à cligner des yeux. Sans quoi on s'expose à avoir les yeux secs, avec

(...) Cliquez ici pour voir la suite