Que veut dire être née un jour de solstice ? La réponse selon l’astrologie

Pour les astres, il n’y a pas de hasard. Vous êtes née le jour de l’arrivée de l’hiver ou du printemps ? Il se peut que ça ait une incidence sur votre personnalité, d’après l’astrologie. Explications.

Si vous soufflez vos bougies autour du 21 juin ou du 21 décembre, félicitations : vous avez en quelque sorte gagné le ticket d’or de l’astrologie. En interprétation des astres, les solstices sont des moments particulièrement significatifs. Ils seraient chargés en énergie pour celles qui y croient, représenteraient l’essence même de la saison qui s’annonce. Notez qu’à l’instar des dates des signes astrologiques, celles des solstices et des équinoxes peuvent varier d’un jour selon les années. Pensez alors à aller vérifier ce qu’il en est pour votre année de naissance sur un éphéméride en ligne… Vous pourriez avoir quelques surprises. Enfant du jour le plus long ou du jour le plus court ? On vous explique ce que ça change pour vous en astrologie.

Lire aussi >> « Cuspide » ce qu’être né à la limite entre deux signes astrologiques veut dire

À la limite de deux signes astrologiques

La première chose à retenir, c’est que si vous êtes née au solstice d’hiver ou d’été, vous êtes alors née à la limite entre deux signes astrologiques. C’est ce que les astrologues anglophones ont popularisé sous le terme de « cusp sign », soit « signe de cuspide ». La cuspide étant la frontière graphique (en clair : un trait) qui sépare un signe d’un autre sur un thème astral. En clair : la cuspide, c’est ce moment où le Soleil quitte une constellation du zodiaque, de notre point de vue terrien, pour un autre. Dans le cas où...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi