Néron, pôle sud de la Lune et tempêtes de poussière : l'actualité des sciences en ultrabrèves

Au sommaire de l'actualité des sciences du 24 août 2023, il y a la découverte du légendaire théâtre de Néron à Rome, les vertus du pôle sud de la Lune ou l'effet des tempêtes de poussière sur le climat.

L’actualité scientifique du 24 août 2023, c’est :

En archéo et paléo : A Rome, l'éblouissante découverte du légendaire théâtre de Néron

  • Le somptueux théâtre en gradins où l'empereur romain Néron répétait ses spectacles devant une audience choisie a été mis au jour a eu lieu au cœur de la Cité du Vatican, en plein centre de Rome.

  • Le Theatrum Neronis est mentionné dans les textes, mais comme il n'avait jamais été retrouvé jusqu'à présent, on pensait que l’édifice n’avait jamais existé.

  • Les vestiges les plus remarquables se situent à 5 mètres de profondeur, avec la découverte de structures en brique datant du milieu du 1er siècle de notre ère.


En exploration : Pourquoi le pôle sud de la Lune intéresse-t-il en particulier la conquête spatiale ?

  • Après l'atterrissage réussi de la mission indienne Chandrayaan-3 sur la Lune, le chercheur Frédéric Moynier revient sur les caractéristiques du pôle sud de notre satellite.

  • Les scientifiques savent qu'il existe en permanence de l'eau au pôle sud, sous la forme de glace. Cette ressource sera nécessaire en cas de présence permanente sur la Lune, avec des astronautes vivant dans des bases au sol.

  • Le bassin Pôle Sud-Aitken est aussi intéressant d'un point de vue scientifique : comme cela a été le lieu d'un gigantesque impact, on pourrait y trouver, proche de la surface, des matériaux tirés du manteau de la Lune : ils seraient de précieuses sources d'information quant à la façon dont la Lune s'est formée.


En nature et environnement : Comment les tempêtes de poussière affectent-elles le climat terrestre ?

  • Certaines tempêtes de poussière pourraient affecter la température de l’atmosphère en agissant sur les nuages.

  • C’est la vallée de la rivière Copper, sur la côte Sud de l’Alaska, qui a retenu l’attention des scientifiques, parce que les clichés satellites de cette région témoignent de panaches de poussière particulièrement massifs.

  • L’équipe de climatologues de l’université de Leeds souhaite étendre ses recherches aux pôles arcti[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi