Névralgie pudendale : quand la douleur touche le périnée

·1 min de lecture

C’est une douleur qui touche le périnée, région située entre les organes génitaux et l’anus. La névralgie pudendale appartient à la famille des douleurs neuropathiques, qui résultent d’un dysfonctionnement du système nerveux.

A l’origine de cette douleur : une compression du nerf pudendal, l’un des principaux nerfs qui innerve le périnée. Quelle que soit la cause de la compression – traumatisme, fractures pelviennes, difficultés lors d’un accouchement, déviation de la colonne vertébrale ou encore pratique excessive du vélo – la douleur est aggravée par une position assise et par le port de vêtement serrés.

La névralgie pudendale provoque des sensations de brûlure intense et aiguë, parfois des engourdissements au niveau du périnée. Elle peut aussi entraîner des sensations de corps étrangers au niveau du rectum et du vagin.

Cette douleur peut être associée à des troubles urinaires (envie fréquente d’uriner, douleur ou gêne au moment d’uriner…), des troubles ano-rectaux (incontinence fécale, douleurs après être allé à la selle) et des troubles sexuels (douleurs pendant les rapports ou troubles de l’érection par exemple). Cette névralgie débute généralement entre 50 et 70 ans et touche les femmes dans 6 cas sur 10.

Le diagnostic de la névralgie pudendale est clinique : il repose sur cinq critères appelés « Critères de Nantes » : l’existence d’une douleur située dans le territoire anatomique du nerf pudendal, aggravée en station assise, ne réveillant pas la nuit, sans dysfonctionnement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles