Névrose obsessionnelle : définition, causes, symptômes et prise en charge psy

IStock/Valeriy_G

Les pensées obsédantes génèrent du stress et de l’angoisse chez le patient. Ces sentiments désagréables trouvent un certain soulagement dans la réalisation de rituels. Mais cet apaisement n’est que provisoire. La personne entre alors dans un cercle vicieux, l’anxiété appelant de nouvelles compensations. Découvrez en quoi consiste la névrose obsessionnelle, ses causes, ses symptômes et ses traitements.

On distingue cinq formes de névroses, correspondant à des états psychiques spécifiques : la névrose obsessionnelle, la névrose traumatique, la névrose phobique, la névrose hystérique et la névrose d’angoisse. Dans le cas de la névrose obsessionnelle, le patient subit des pensées, des images, des conduites, de manière obsédante, ce qui est source d’anxiété, d’angoisse. Contrairement à un patient qui souffre de psychose, le patient atteint de névrose obsessionnelle a pleinement conscience du caractère pathologique de ses obsessions, mais n’a aucun contrôle sur elles, ce qui est source de stress, de déprime, de culpabilité, voire de dépression. Il va alors adopter des rituels (compulsions) pour apaiser son anxiété, mais cet apaisement n’est que temporaire, les pensées obsessionnelles ressurgissant très rapidement et l’entraînant dans un cercle vicieux. Il s’agit donc d’une maladie handicapante dans la vie de tous les jours, avec des répercussions familiales, professionnelles et sociales. Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), elle affecte 2 à 3% de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite