Je n'ai pas eu de baby blues, mais j'ai parfois été nostalgique de ma "vie d'avant"

Les jeunes mamans ne souffrent pas toutes de baby blues, mais certaines connaissent des épisodes nostalgiques troublants. C'était mon cas.

Baby blues, n.m. : Etat de tristesse, de dépression qui peut suivre l'accouchement, explique Google. Le phénomène toucherait 60 % des femmes. Rien de très réjouissant, on est d'accord. D'après Psychologies, ça ne durerait que quelques jours. Rien à voir, donc, avec la dépression post-partum, qui elle est une pathologie sur le long terme qui nécessite un traitement thérapeutique.

Aujourd'hui, avec du recul et pas de baby blues, ni de dépression à déclarer, je me dis que j'ai eu de la chance. Mais en repensant aux premières semaines avec ma fille, je réalise aussi qu'on devrait prévenir davantage les jeunes mamans que ce n'est pas tout blanc ou tout noir. Tristesse infinie ou nuage de bonheur. La plupart d'entre nous atterrit plutôt dans une zone grise où les émotions affluent par intermittence.

Je me souviens notamment des paroles de la sage-femme lors du premier cours de préparation à l'accouchement : "Parfois, vous vous sentirez très heureuse. D'autres, vous aurez envie de pleurer pour un rien, vous aurez besoin de sortir vous aérer et de laisser le bébé à votre partenaire. Ce n'est pas pour autant que vous aurez un baby blues." Ah. Apparemment, ça s'appelle seulement les hormones. Et ça, tout le monde (ou presque) y passe. C'est à ce moment-là, où l'on devrait être comblée et se plonger chaque jour avec amour dans le regard de son bébé, que notre cerveau en décide autrement. Sans crier gare, il va nous emmener sur des routes sinueuses. Et emplies de nostalgie.

La vie d'avant

Les premiers jours, une pensée me revenait souvent en tête : celle que plus rien ne serait jamais pareil. Que l'insouciance avec laquelle j'évoluais avant d'être enceinte, la spontanéité que je pouvais m'accorder, et le luxe de n'avoir à prendre soin que de moi-même, étaient terminés. Pour une merveilleuse cause que je ne regretterai jamais, je préfère préciser. Mais terminés quand même. Je me suis surprise plusieurs fois à rêver de me... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode