« Je n’arrive pas à dire “mon fils” » : ces mères qui regrettent d’avoir eu des enfants

·2 min de lecture

Elles n’arrivent pas à endosser leur rôle de mère et regrettent d’avoir enfanté. Une rejet de la maternité qui ne les empêche pas de ressentir de l’amour pour leurs enfants et d’endosser malgré tout le rôle de mère modèle. 

« Je me suis toujours demandé comment c’est d’avoir la joie de donner le bain à son enfant », confie cette femme dans une vidéo de Brut. Comme elle, elles sont nombreuses à ressentir ce rejet de leurs propres enfants, à tel point de regretter d’avoir enfanter. « Pour elles c’est un étranger. Ça pourrait être le fils de la voisine, le fils de leur sœur », analyse Stéphanie Thomas, autrice de « Mal de mère », qui a interrogé plusieurs femmes qui rejettent leurs enfants. 

Lire aussi >>> À bout de mères : les femmes épuisées

Devoir faire des activités comme prendre le bain, aller au parc, faire les devoirs, constitue une véritable épreuve pour ces femmes, explique Stéphanie Thomas. « Elles le font comme des robots, précise-t-elle. Pour celles qui ne regrettent pas c’est presque un plaisir parfois, pour les autres, ça prend des proportions énormes. C’est une montagne », souligne l’autrice du livre.  

10% des parents regrettent d’avoir eu leurs enfants 

Le regret d’avoir eu des enfants serait un phénomène beaucoup plus courant que ce qu’on imagine, explique Stéphanie Thomas. Selon une étude polonaise, 10% des parents interrogés regrettent d’avoir leurs enfants. Ce rejet, bien spécifique, est à différencier de la dépression post-partum ou « baby blues » car « le regret de maternité, tu l’as à vie », précise Stéphanie Thomas. Surtout, le rejet de la maternité n’aurait rien à voir avec l’amour que ces femmes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Bettina Zourli : "Il y a un gros tabou autour des mères qui regrettent d'avoir eu des enfants. Mais, elles existent"

A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles