« Je n’ai plus d’espoir » : le cri d’alerte des étudiants face à un troisième confinement

Lydia Menez
·1 min de lecture

Le youtubeur Hugo Décrypte a collecté plusieurs dizaines de témoignages d’étudiants faisant état d’une grande détresse psychologique.  

« Comment ça va ? Je pense que la réponse, c’est relativement mal. » Marie, 24 ans, est la première à témoigner au micro du youtubeur Hugo Décrypte. Le jeune homme a posté dimanche sur ses réseaux sociaux une vidéo dans laquelle il compile des dizaines de récits d’étudiants en grande détresse psychologique. « J’ai l’impression que ça ne sert à rien, que tout ça, ça ne va jamais se terminer. Je n’ai plus d’espoir. Plus l’espoir de m’en sortir, plus d’espoir de me dire qu’un jour ce sera fini », raconte d’une voix étranglée Alexis, 18 ans. Tous expriment un mal-être et une solitude pesante, à l’image de Jade, 18 ans également : « La définition de la santé d’après l’OMS c’est un état de bien-être physique, mental et social, donc je suis en mauvaise santé et je pense que beaucoup d’autres étudiants français aujourd’hui sont en mauvaise santé.» 

Lire aussi >> « Abandonnés », « invisibilisés », « en détresse psychologique et financière »… Les étudiants manifestent

« À 8h j’ouvre mon ordi, à 22h je le ferme, et à 22h30 je suis couchée » 

Les étudiants n’ont pas eu de cours en présentiel depuis octobre 2020. Tous les cours se font à distance, avec de réelles conséquences sur la vie sociale. « À 8h j’ouvre mon ordi, à 22h je le ferme, et à 22h30 je suis couchée », résume tristement Audrey. Le « distanciel » engendre de nombreux décrochages scolaires. « Il y a énormément...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi