"N’oubliez pas les paroles" : Magali Ripoll acclamée par le public après une rare prestation dans l’émission

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après plus de 10 jours d'absence en raison du tournoi de Roland-Garros, N'oubliez pas les paroles est de retour à l'antenne. Joris, le nouveau Maestro, est venu remettre son micro d'argent en jeu pour tenter de remporter une cinquième victoire et d'augmenter sa cagnotte. Face à lui, Kévin a fait le déplacement depuis le Puy-de-Dôme. Les deux hommes se sont affrontés sur des chansons cultes. Lors de la première manche, Joris a joué les points en choisissant de chanter Tout de Lara Fabian, pour 50 points. S'il a trouvé les mots sans grande difficulté, ce n'est pas son interprétation qui a scié le public... mais celle de Magali Ripoll. La choriste incontournable de l'émission a, comme rarement auparavant, donné de la voix sur cette chanson. Une prestation qui lui a valu les applaudissements du public.

Certaines chansons nous transportent et nous enivrent. Il semble que pour Magali Ripoll, ce sont celles de Lara Fabian. La choriste et amie de Nagui s'est laissée emporter par la mélodie. Sous le regard ébahi de Joris, Kévin et du public, elle a entonné le second couplet et poussé sur ses cordes vocales pour offrir un spectacle digne de la tournée nationale de N'oubliez pas les paroles. Elle a été encouragée par l'animateur, mais aussi par les Zikos qui ont continué à l'accompagner avec leurs instruments tout au long de la chanson. "Je ne me suis pas échauffée avant", lance la choriste à la fin de son interprétation, gênée par l'attention que celle-ci a suscité. Le public, quant à lui, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles