“N’oubliez pas les paroles” : Margaux favorisée ? Nagui pousse un coup de gueule et prend sa défense

Depuis le 28 décembre 2019, Margaux enflamme le plateau de N’oubliez pas les paroles. Le mercredi 22 janvier 2020, elle devient la plus grande maestro de l’histoire de l’émission musicale. Avec ses 59 victoires et une jolie cagnotte 530.000 euros, la jeune femme de 24 ans n’a pas pu échapper aux critiques sur les réseaux sociaux. Consciente que la notoriété s’accompagne systématiquement de détracteurs, Margaux avait tenu à se défendre : “C’était sûr que j’allais m’en prendre plein la tronche, comme tout le monde”, déclarait-elle au micro de Sébastien Cauet, sur NRJ, lundi 27 janvier. Nombreux sont les internautes qui accusent la Bretonne d’être favorisée par la production. Pourtant, Margaux doit surtout son succès à son excellente mémoire : elle a appris plus de 750 chansons par coeur ! Cette fois-ci, c’est Nagui lui-même qui a pris la défense de sa candidate.

Le coup de gueule de Nagui

Invité de L’instant M sur France Inter, l’animateur de France 2 s’est attaqué aux “complotistes” qui ne sont visiblement jamais satisfaits : “Lorsqu'elle gagne, on dit ‘évidemment, vous lui mettez des chansons faciles’, et dès l'instant où elle se trompe, on dit ‘évidemment, vous cherchez à la faire perdre !’”, s’agace Nagui. “Ces émissions sont écrites longtemps à l'avance, parce qu'il faut mettre en place des plannings de rotation”, explique-t-il face à Sonia Devillers. Il faut en effet éviter que les chansons ne se répètent. La journaliste l’interroge ensuite sur le coût que Margaux représente pour la chaîne. “Sincèrement, sans aucune langue de bois, entre avoir une candidate qui gagne 100 fois 5.000 euros, ou 100 candidats qui gagnent 5.000 euros, le résultat est exactement le même”, indique le mari de Mélanie Page. Mais pour Nagui, “l'impact n'est pas le même puisqu'il y a un côté feuilletonnant, un attachement réel, surtout avec le parcours qu’elle a.” L’animateur de 58 ans a ensuite fait un véritable éloge de sa candidate : “C’est extrêmement émouvant de voir quelqu’un qui, au chômage,

(...) Cliquez ici pour voir la suite