Vidéo - "Ce n’est pas une vie" : Bruce, candidat du “Grand oral”, revient sur son parcours d'ancien braqueur repenti

Qui sera élu meilleur orateur ? Ce mardi 4 février 2020, Eric Dupond-Moretti, Caroline Vigneaux et Isabelle Nanty verront défiler les candidats du Grand Oral, sur France 2. Parmi les neuf prétendants au titre (sur 600) : Bruce Dombolo, un ancien footballeur au parcours complexe. Interrogé par La Provence, le Vitrollais revient sur son passé de “caïd”, celui qu’il s’apprête à raconter devant un public. Défenseur central ou milieu défensif au centre de formation du Nîmes Olympique, le jeune homme est sélectionné en équipe de France des moins de 16 ans, avant d’intégrer l'AJ Auxerre et les italiens de l'Ancona Calcio. “C'étaient des années magnifiques. J'ai évolué en professionnel, je signais des autographes", raconte-t-il dans les colonnes du quotidien. Alors qu’il s’apprête à jouer pour un club espagnol, il dérape. Estimant “ne pas être rémunéré comme il faut”, il reconnaît avoir “fait les mauvais choix”.

⋙ "Le grand oral" : le discours d’Anna sur l’homosexualité de son père émeut Christophe Beaugrand et la Toile

Il commence alors à participer à des braquages qui le conduisent en prison, à Luynes dans les Bouches-du-Rhône. "Quand je suis sorti, je n'étais plus le même. Quand je suis rentré, je n'étais qu'un suiveur, j'étais un caïd quand j'en suis sorti. Cela ne me fait pas plaisir de le dire". "La justice m'a condamné à rester là, à baigner dans le même milieu", estime-t-il. Loin de ses rêves dans les stades, il replonge : "Lors de mes braquages, je ne ressentais plus rien, juste l'adrénaline, je ne réfléchissais pas". Ce n’est qu’après des séjours aux Baumettes à Marseille, où il fait connaissance avec "les rois de la pègre", et son transfert à Paris, qu’il a “un déclic” : "Je suis allé en prison et ce n'est pas une vie. Je veux dire qu'on n'en ressort pas sans séquelle. Ce n'est pas un jeu". Le mauvais garçon repenti va-t-il convaincre le jury du grand oral ? En attendant de le découvrir, il déclare : "Ma victoire, c'est faire passer mon message".

A lire aussi : Le

(...) Cliquez ici pour voir la suite