“Il n'a pas franchement réussi”: la nouvelle pique de Valérie Trierweiler à François Hollande

Valérie Trierweiler aurait-elle la rancune tenace ? Près de six ans après sa rupture avec François Hollande, l’ancienne journaliste de Paris Match est de retour en librairie avec son livre On se donne des nouvelles (éd. Les Arènes). Après lui avoir écrit ses quatre vérités dans Merci pour ce moment, dans lequel elle revenait sur leurs neuf années de relation et ses dix-huit mois à l’Elysée, elle continue d’enfoncer le clou.

Interviewée par Nice Matin, à l’occasion du salon du livre du Var qui s’est tenu ce dimanche 17 novembre, elle ne s’est pas gênée pour dire ce qu’elle pensait du retour de François Hollande et de Bernard Cazeneuve en politique. "Ces hommes devraient se poser la question de ce qu’ils ont vraiment réussi avant de vouloir se réengager”. Si elle précise “je dis cela sans mépris”, elle ajoute : “Honnêtement, je ne vois malheureusement pas de sauveur à l’horizon". Quant au mandat de son ex-compagnon, qu’elle trouve peu élogieux, elle commence par souligner : “Il a tout de même été président de la République et ce n’est pas donné à tout le monde”.

“Mon but n’était pas non plus de le mettre plus bas que terre”

L'ancienne première dame continue et n’en manque pas une pour rabaisser le compagnon de Julie Gayet : “Après c’est vrai qu’il n’a pas franchement réussi le parcours. La preuve : il n’a même pas été en capacité de se représenter !" Ainsi, elle explique que la sortie de son nouveau livre n’a pas pour but de “le mettre plus bas que terre”. Elle nuance : “Et quel qu’il soit, je respecte profondément l’engagement politique, car c’est un don de soi."

Toutefois, elle regrette l’absence des femmes sur la scène politique française. “Je déplore aussi que les femmes de 40 ans qui étaient l’avenir de leur partie, aient déserté la scène politique... D’Aurélie Filippetti à Najat Vallaud-Belkacem en passant par Nathalie Kosciusko-Morizet à droite ou Cécile Duflot chez les Verts”.

A lire aussi : Photo - Valérie Trierweiler : son compagnon Romain Magellan chambre François

(...) Cliquez ici pour voir la suite