Nagui taquine un candidat très stressé pour sa première télé - VIDEO

·2 min de lecture

Un Nagui taquin... c'est un Nagui qui va bien ! Jeudi 18 février 2021, l'animateur de France 2 a accueilli six nouveaux candidats dans son émission Tout le monde veut prendre sa place. Et une fois de plus, le mari de Mélanie Page n'a pas fait dans la dentelle... Quelques jours après avoir balancé sur sa belle-mère en pleine émission, Nagui a cette fois-ci taquiné l'un de ses joueurs, Soufian, tétanisé par le stress. Et pour cause, si l'animateur de France 2 s'apprête à fêter sa quinzième année à la tête du jeu télévisé, pour d'autres, passer à la télévision est un véritable challenge. Au moment de se présenter, Soufian n'a pas caché son stress : "Je suis un peu nerveux", a-t-il confié à son interlocuteur, avec un sourire coincé. Aussitôt, Nagui, jamais le dernier pour taquiner ses candidats, va prendre un malin plaisir à empirer les choses.

"Je suis un peu nerveux parce que c'est ma première télé...", a-t-il balancé. "Mais ça va, non ?", lui répond Nagui. "Oui, oui. Très bien accueilli, je suis très heureux de vous voir", répond Soufian. Contre toute attente, le présentateur lui répond : "Ah. Mais ça ne va pas durer Soufian. On accueille très bien les candidats au début et à la fin de l'émission, on s'en fout royalement !", balance Nagui, provoquant le rire de l'assemblée. Puis il ajoute : "On ne rend même pas les affaires que vous avez laissées dans vos loges, c'est honteux !" Face au sourire nerveux de son invité, Nagui surenchérit : "Le jour où ça sort ça, je vous dis, ça fait un véritable scandale cette histoire !" Soufian, décontenancé, tente de garder la face : "Navré de l'apprendre en tous cas..."

Conscient d'avoir créé un léger malaise sur le plateau, Nagui reprend son sérieux : "Ça va, non ? C'est plus petit que ce que vous imaginiez ?", balance Nagui. "Oui, oui... Après, j'ai déjà été dans le public donc je connais, on va dire, à moitié !", répond Soufian, légèrement plus confiant. "Pour quelle émission ?", lui demande le présentateur télé. "Pour celle-ci (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite