Nagui taquine un employé SNCF à propos de la grève dans “Tout le monde veut prendre sa place”

Nagui ne manque jamais une occasion de blaguer. Dans Tout le monde veut prendre sa place comme dans N’oubliez pas les paroles, l’animateur conserve en permanence cette répartie que son public apprécie tant. Entre rattrapage des bourdes des candidats, règlements de compte et tacles permanents, Nagui ne cesse de surprendre et d’amuser les téléspectateurs. Cette fois-ci, il s’est inspiré de l’actualité pour taquiner un candidat. Lundi 13 janvier 2020, l’émission Tout le monde veut prendre sa place a accueilli de nouveaux compétiteurs venus tenter leur chance afin de détrôner Sandrine, à qui il ne manque que six victoires pour entrer dans le Top 10 des plus grands champions du show. Le premier d’entre eux, Emmanuel, est employé à la SNCF. Évidemment, l’animateur n’a pas pu se retenir et a immédiatement mentionné la grève qui touche la France depuis le 5 décembre 2019.

⋙ “N’oubliez pas les paroles” : la bourde de Margaux que Nagui a été obligé de rattraper

“C’est une bonne idée d’être venu en janvier. Parce que quand on travaille à la SNCF, si vous étiez venu en décembre, ça n’aurait pas été la même ambiance", a-t-il lancé, provoquant les rires de toute l’assistance. “Maintenant là, c’est bien. Les fêtes sont passées, tout s’est bien passé… Tout va beaucoup mieux”, a-t-il poursuivi. Une phrase qui laisse penser que l’épisode a été enregistré au préalable. Le tournage a vraisemblablement eu lieu en décembre, puisque Nagui a l’air de parler d’un mouvement révolu. En effet, l’animateur de 59 ans ne se doutait pas que la grève des transports se poursuivrait pendant le mois de janvier. Il lui pose alors une question plutôt évidente : “Vous êtes venu en train ?” Après confirmation d’Emmanuel, Nagui ajoute : “Évidemment... C’est gratuit, il faut en profiter”. Pourtant, le candidat a tenu à démentir cette information. Les cheminots payent en effet une petite partie de leurs trajets. “On a le droit à quelques voyages pour la famille, mais au delà de quatre voyages, la réservation est

(...) Cliquez ici pour voir la suite