Nanterre : un violeur confondu en se rendant aux urgences pour soigner sa blessure au pénis

PIXABAY

Après cinq mois d'enquête, les forces de l'ordre élucident une affaire de viol. Les enquêteurs du Service départemental de police judiciaire des Hauts-de-Seine (SDPJ 92) ont pu retrouver les auteurs des faits lorsque l'un des deux hommes s'est rendu à l’hôpital Max-Fourestier, à Nanterre, pour... une morsure au pénis. Le Parisien rapporte mercredi 18 janvier 2023 que les faits ont commencé le 28 août 2022, dans un Noctilien reliant Paris à La Défense. Un touriste canadien travesti en femme monte à bord du bus et aperçoit une passagère importunée par deux hommes. Il s'interpose puis poursuit son chemin, descendant plus tard à l'arrêt le ramenant à son hôtel. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il est en réalité suivi par les deux individus du bus. Les deux individus tentent dans un premier temps de lui voler son sac à main, mais le Canadien proteste. L'agression vire à une tentative de viol. "Le touriste est contraint par l’un des agresseurs à faire une fellation au second. Pour se défendre, le touriste se met à mordre, d’un coup sec, le sexe de son violeur", rapporte Le Parisien. Il mort l'autre agresseur à l'épaule et parvient à s'extraire des griffes des deux individus.

Blessé au pénis, l'un des deux hommes se rend à l'hôpital faire soigner sa blessure. Il est environ 16 heures lorsque Ahmed K., un Tunisien, se présente aux soignants. Les enquêteurs font le rapprochement : des investigations téléphoniques sont menées et permettent de déterminer que l'individu réside à Colombes, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite