Naps, rappeur marseillais et interprète du tube "La Kiffance", visé par une plainte pour viol

·1 min de lecture

Durant l'été 2021, difficile d'avoir échappé au phénomène "La Kiffance" : le morceau du rappeur marseillais Naps est devenu un véritable tube, joué des millions de fois sur les plateformes de streaming à travers la France (90 millions de vues pour le clip sur Youtube). Mais mercredi 6 octobre 2021, c'est pour des raisons bien plus obscures que le jeune artiste fait de nouveau les gros titres. Le Point a en effet révélé que Naps faisait l'objet d'une plainte pour viol sur une jeune femme de 20 ans. Les faits remonteraient à la nuit du 30 septembre au 1er octobre : après avoir sympathisé, le rappeur et la jeune femme se seraient rendus dans un hôtel, avant que les choses ne dégénèrent : "Elle affirme (...) ne pas avoir été en mesure de repousser l’agresseur présumé car tous ses membres étaient paralysés (...). À ce stade, l’absorption de substances toxiques n’est pas avérée, le service d’enquête était ce mercredi dans l’attente de résultats toxicologiques" explique l'article du Point. Une source proche de l'enquête confie au média que "l’alcoolisation pourrait tout autant avoir diminué la conscience de la jeune femme".

De son côté, Naps a répondu aux accusations sur son compte Instagram, où il compte plus d'un million d'abonnés : "Je conteste évidemment l'ensemble des faits allégués (...) Ça salit mon nom alors que j'ai rien fait, j'ai même pas été contacté par la police je sais même pas de quoi il s'agit en vrai" ajoute-t-il avant d'annoncer qu'il comptait lui-même porter plainte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles