Narbonne : nos idées pour une balade urbaine et nature

Située sur la Via Domitia, première route romaine qui reliait l’Italie à l’Espagne, Narbonne, deuxième capitale de l’empire romain hors d’Italie, (dont il ne reste aucun vestige apparent) met en valeur son passé dans le très beau musée Narbo Via, qui a rouvert ses portes en 2021. Dès l’entrée, on découvre un mur lapidaire monumental, composé de 760 blocs de pierres issus de nécropoles romaines. Sur 2.600 mètres carrés, l’ensemble présente le monde antique : pièces de chapiteaux, décors peints, reconstitution du capitole et du port antique… La ville incluait alors Gruissan, où se situait l’amphithéâtre ainsi qu’un avant-port. Outre le musée, il est possible de visiter les galeries souterraines de l’Horreum (qui servaient d'entrepôts), tout près du palais des Archevêques et de la cathédrale Saint-Just, l’une des plus hautes de France. Et pour prendre le pouls de la ville, rendez-vous aux halles le dimanche, quand toute la société narbonnaise se retrouve pour boire un verre, manger un morceau chez Bébelle, l’institution familiale, et faire ses courses au marché couvert.

C’est la quiétude que l’on vient chercher dans les 15.000 hectares du massif de la Clape, "tas de pierres" en occitan, qui s’est longtemps appelé Insula Laci, en raison de ses nombreux lacs dont on observe aujourd’hui les cuvettes. Avant d’être rattaché au continent, au XIVe siècle, ce massif de collines et de falaises calcaires était une île escarpée. On s’y promène en VTT, à pied ou à cheval, à la découverte des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles