"Je n'arrive pas à me regarder dans un miroir" : Défigurée par une injection sauvage d'acide hyaluronique, elle témoigne

Ces dernières années, les injections esthétiques ont gagné en popularité. Pour autant, elles ne sont pas sans risques, comme le prouve le témoignage de Maria à France Info paru ce samedi 16 juillet. (source 1)

Âgée de 40 ans, Maria souhaitait corriger son nez un peu de travers. C'est un médecin qui lui a recommandé de se rendre chez une tatoueuse de sa connaissance afin qu'elle puisse recevoir une injection d'acide hyaluronique.

Ce gel est utilisé dans la médecine esthétique pour redonner du volume, corriger un sillon nasogénien, et avoir l’air plus jeune naturellement. Normalement, une telle injection se pratique seulement chez un médecin. La tatoueuse qu'a consultée Maria n'avait donc aucunement le droit de la pratiquer. D'ailleurs, la quadragénaire se souvient avoir remarqué que la tatoueuse avait un comportement étrange : "J'ai vu dans son visage qu'il y avait quelque chose qui n'était pas normal."

Pourtant, cinq minutes avant l'injection, la tatoueuse lui explique qu'il n'y a pas de contre-indication. Selon elle, l'injection pouvait engendrer des rougeurs et des bleus qui disparaîtraient aussitôt.

"Quand j'ai vu dans le miroir qu'il y avait déjà des bleus autour de mon nez, elle m'a dit que ce n'était rien et que cela allait passer",raconte Maria. Mais il suffit de quelques heures pour que les hématomes s'étendent à son front. Inquiète, Maria contacte plusieurs fois la tatoueuse qui refuse d'admettre sa faute.

"Chaque jour...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles