Natalophobie : je n'aime pas Noël, c'est grave docteur ?

·1 min de lecture
© Shutterstock (© Shutterstock)

Vous ne supportez pas la période des fêtes de fin d'année ? Vous êtes sans doute natalophobe. Le point avec le Dr. Fanny Jacq, médecin psychiatre.

Vous détestez les fêtes de fin d'année, les chants de Noël vous donnent de l'urticaire, la perspective de faire un grand repas de famille vous angoisse, et vous attendez la fin de cette période soi-disant festive avec impatience ? Vous êtes sans doute natalophobe.

"En psychiatrie, la natalophobie (littéralement : la phobie de Noël) appartient à la famille des troubles anxieux, explique le Dr. Fanny Jacq, médecin psychiatre. C'est une phobie simple (comme l'arachnophobie ou peur des araignées) ce qui signifie qu'elle se cristallise sur un objet spécifique." Ainsi, en tant que phobie simple, la natalophobie correspond à une peur irrationnelle et incontrôlable des fêtes de fin d'année et de leurs symboles.

"Une personne natalophobe ressentira des symptômes particuliers au contact de certains symboles des fêtes de fin d'année : sapin de Noël, Père Noël, chants de Noël, films de Noël, lumières et décorations de Noël... précise la psychiatre. On pourra ainsi observer de l'angoisse (voire une crise d'angoisse) avec des difficultés à respirer, une accélération du rythme cardiaque, des troubles digestifs (avec un mal de ventre, par exemple), une sensation de malaise..."

Natalophobie : pourquoi se sent-on déprimé à Noël ?

Au-delà de la phobie au sens psychiatrique du terme, le mot "natalophobie" désigne aussi l'angoisse, le sentiment de mal-être, la déprime, la tristesse... que l'on peut ressentir à l'approche des fêtes de fin d'année.

"Beaucoup (...)

Lire la suite sur Topsante.com

VIDÉO - Noël 2021 : pourquoi vous devriez acheter vos cadeaux dès maintenant

Diabète de type 1 : bientôt la fin des injections d'insuline ?
Variant Omicron (Covid-19) : premier cas confirmé en Seine et Marne, ce que l'on sait
CHIFFRES COVID. Le bilan en France et les annonces ce jeudi 2 décembre
Covid-19 et grossesse : des risques accrus pour la maman mais pas pour le bébé
Variant Omicron : la 3e dose est-elle utile ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles