• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nathalie Maillet tuée par son mari en pleine nuit, Christophe Dechavanne bouleversé

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un fait divers qui fait froid dans le dos. Dans la nuit du 14 au 15 août 2021, un double homicide a été constaté dans la ville de Gouvy, un petit village tranquille de Belgique. En effet, comme l'explique 7sur7.be le 15 août, Nathalie Maillet, directrice du circuit de Spa-Francorchamps, a été retrouvée inanimée "dans une habitation située au numéro 1A de la rue de Houffalize", au-côté de l'avocate Ann Lawrence Durviaux, elle aussi assassinée. Selon les enquêteurs, Franz Dubois, le mari de la victime, serait l'auteur des faits et aurait "contacté la police samedi soir pour annoncer son double meurtre avant de se suicider." Sur son compte Twitter, le 16 août 2021, Christophe Dechavanne a partagé son émotion. Et pour cause, il connaissait l'un des protagonistes...

En commentaire du message Twitter posté par Jean Todt, déplorant la mort de son amie Nathalie Maillet qui "incarnait ce haut lieu du sport automobile", Christophe Dechavanne a lui aussi fait part de son émotion. "Choqué et attristé… aussi. Frantz Dubois fut mon premier Team manager en Belgique et Nathalie Maillet avec qui j’étais au téléphone vendredi pour parler du GP F1, la boss de SPA", a écrit le présentateur qui s'était autrefois lancé dans le milieu des sports automobiles. Et de conclure : "Mes douces pensées à ses proches et à ses équipes", a-t-il écrit sur le réseau social.

En effet, en 1992, Christophe Dechavanne avait participé à la coupe Caterham et avait pris part aux championnats de France et de Belgique de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles