Nathalie Marquay : ces signes paranormaux qu’elle dit recevoir de Jean-Pierre Pernaut

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour Nathalie Marquay, les signes sont tous là. Miss France 1987 fait encore le deuil de son mari Jean-Pierre Pernaut. Le présentateur du JT de 13H de TF1 est mort le 2 mars 2022 à l'âge de 71 ans, laissant derrière lui son épouse et leurs deux enfants, Lou et Tom. Plus de deux mois après le drame, l'ancienne reine de beauté ressent toujours le poids de son absence et assure apercevoir des signes. Interrogée par le magazine Ciné Télé Revue, à paraître vendredi 13 mai 2022, elle a confié croire à la vie après la mort. "Je sais qu'il est près de moi, a confié Nathalie Marquay dans une interview exclusive. "Je crois aux anges, à la vie après la mort (...) Lui qui était très terre à terre quand je lui parlais de ça, il me fait désormais des signes." Parmi ces signes, cette Tour Eiffel qui brille le soir de sa disparition. "Pendant deux mois, j'ai quitté l'hôpital chaque soir à 21 heures et la Tour Eiffel était éteinte", s'est-elle remémoré, le cœur lourd. "Le jour où il est mort, en sortant, elle était allumée, elle scintillait. C'est là qu'on avait eu notre premier rendez-vous au restaurant. Le lendemain, je vais prendre ma voiture et, en allumant la radio, il y avait sa chanson préférée de Johnny Hallyday 'Allumer le feu'." De quoi raviver des souvenirs de leur amour et de leur rencontre en 2001. Une rencontre qui a été un véritable coup de foudre.

Sa fille Lou, 19 ans, aurait elle aussi aperçu des signes. Sa mère Nathalie Marquay, âgée de 55 ans, raconte : "Sa télé s'est allumée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles