“De nature boulimique” : les confidences de Charlotte Gainsbourg “angoissée” par son poids

Maman, chanteuse, actrice… Depuis son adolescence, Charlotte Gainsbourg est sous les feux des projecteurs. De son célèbre titre provocateur Lemon Incest, à ses choix de films d’auteur, la Française assume tout. Si ses parents sont de célèbres artistes, son fils et son époux des acteurs et sa soeur une chanteuse, la belle brune tente de rester discrète quant à sa vie privée. Dans un entretien avec l'Équipe (dans le numéro du vendredi 15 novembre), elle s’est pourtant confiée sur quelques-uns de ses troubles longtemps gardés secrets.

A l’affiche de Mon chien, la belle brune raconte que la pratique de nombreux sport l’a aidée à se sentir mieux dans son corps, et pour cause… A 48 ans, elle révèle souffrir d’un trouble alimentaire et être “angoissée” par la prise de poids. Consciente de sa problématique, elle explique : “Je fais très attention à mon alimentation. Je suis de nature maigre, mais je suis complètement tordue avec cette idée-là. J'ai banni plusieurs aliments, j'ai une nature boulimique”. Elle poursuit : “Je ne gère pas encore parfaitement ce problème et j'ai besoin de beaucoup de contrôle de moi-même. J'admire les personnes naturellement saines. Moi, je ne suis que dans l'excès. Pas malsain, mais destructeur”.

Il faut dire qu’avec Serge Gainsbourg comme père, Jane Birkin en mère et Lou Doillon sa soeur, la comédienne avait parfois "l'impression d'être le vilain petit canard". "Je viens d'une famille où tout le monde était beau. Ma grand-mère était incroyablement belle. Ma mère n'était pas à l'aise avec elle-même, et elle était magnifique. Ma belle-mère était une beauté. Ma soeur Lou était incroyable (...). J'ai compris que mes qualités ne résidaient pas dans mon apparence", confiait-elle en 2017. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de son compagnon Yvan Attal. “Il m’a toujours encouragée, je trouve qu’on est très généreux l’un envers l’autre. On sait très bien qu’il n’y a pas, si possible, pas de sacrifice à faire”, confiait-elle sur le plateau d’On

(...) Cliquez ici pour voir la suite