Nausées et vomissements pendant la grossesse : quand faut-il s'inquiéter ?

17,2% des femmes enceintes souffrent de nausées et 2,7% de vomissements, d’après une étude américaine parue en 2016. C'est donc un phénomène relativement courant pour les futures mamans, mais il peut être inquiétant lorsqu'il est constaté au-delà du premier trimestre de grossesse, qu'il est accompagné d'autres symptômes ou qu'il fait perdre du poids.

Les nausées et vomissements apparaissent habituellement au début de la grossesse, et disparaissent à la fin de son premier trimestre. Ses causes ne sont pas certaines, mais elles pourraient être dues à une hausse du taux de l'hormone chorionique gonadotrope humaine (HCG), synthétisée par le placenta, et dont le dosage est analysé pendant les tests de grossesse. Plus élevée durant les grossesses multiples, elle diminue la motilité vésiculaire et intestinale et ralentit le fonctionnement de l'estomac, qui garde plus longtemps les aliments. De par la sensibilité accrue des futures mamans nauséeuses, des odeurs et des aliments peuvent provoquer des vomissements chez elles. Les femmes enceintes qui en souffrent peuvent ne pas prendre de poids au début de leur grossesse. Il n'y a pas de quoi s'en inquiéter, du moment que ces nausées ne sont pas accompagnées d'autres symptômes et ne surviennent pas à un stade gestationnel avancé.

Au début de la grossesse, les nausées et vomissements deviennent inquiétants quand ils causent un amaigrissement important, empêchent de manger ou de boire, ou résistent à des médicaments anti-vomitifs –à prendre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles