"Je ne comprenais rien aux cours" : les confidences bouleversantes de Stéphane de Groodt sur sa dyslexie

COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Dans la série Lycée Toulouse-Lautrec, diffusée lundi 9 janvier 2023 sur TF1, Stéphane de Groodt incarne le proviseur d'un établissement où se côtoient des élèves valides et des élèves handicapés. Interviewé par nos confrères de Télé 7 Jours lundi 9 janvier 2023, le comédien de 56 ans s'est souvenu de sa propre scolarité, qu'il qualifie de "difficile". Stéphane de Groodt était en effet un enfant dyslexique. "Je ne comprenais rien aux cours", confie celui qui a redoublé à plusieurs reprises sans jamais se décourager ou renoncer à ses rêves. "Dans ma jeunesse, je me projetais dans deux univers : la course automobile et la comédie. Deux rêves que j’ai accomplis", se souvient Stéphane de Groodt avec émotion. Le comédien a fait de sa dyslexie une force, comme il disait au journal Le Point en mai 2022.

"J'en ai fait une force : assumer et cultiver sa différence, c'est à la fois la clé, la serrure et la porte vers l'expression juste. C'est une libération", avait-il assuré. Le comédien et réalisateur belge a trouvé une autre manière d'écrire et de s'exprimer pour s'en sortir dans la vie. "J'ai appris en me trompant, en 'photographiant' les mots, avec une certaine oreille musicale, un œil qui regarde ce qu'il voit et non l'inverse… Quand les mots se bousculent, c'est comme une note : j'entends si c'est juste ou si c'est faux", expliquait-il dans les colonnes du Point. Aujourd'hui, Stéphane de Groodt continue de se faire confiance. Sa manière d'aborder ses rôles n'a en effet rien de classique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite