"Je ne comprends pas ce qui m'arrive" : de nouveaux témoignages accablants contre PPDA

Abaca
Abaca

L'affaire PPDA n'en finit pas de rebondir et les nouveaux témoignages glaçants de se multiplier. Après notamment l'émission de Médiapart dans laquelle des accusatrices de l'ex-présentateur du JT témoignaient à visage découvert, Libération révèle de nouvelles accusations de violences sexuelles, d'autrices cette fois-ci. Celles-ci affirment que Patrick Poivre d'Arvor aurait profité de sa position dans le monde du livre pour abuser d'elles.

Parmi ces voix, qui ont donné lieu à deux nouvelles plaintes pour un viol et des agressions sexuelles, ainsi qu'à un signalement portant sur une accusation de viol, on retrouve notamment celle de l'autrice Bénédicte Martin. Patrick Poivre d'Arvor l'aurait saisie par la gorge en lui faisant une clé avec le bras. S'en serait suivie une bagarre "par terre". PPDA aurait "remonté sa jupe" et aurait embrassé Bénédicte Martin de force.

"Non, pas comme ça, on vaut mieux que ça", aurait dès lors "feinté" la romancière, avant de prendre la fuite, éprouvant suite à ce traumatisme "l'angoisse que PPDA rapplique". En 2003, l'autrice et journaliste aurait raconté à Frédéric Beigbeder, son éditeur, cette agression. Le romancier aurait alors "explosé de rire", ajoutant : "C'est normal, tu es une fille". Un échange lunaire.

"Si tu veux écrire, il y a des passages obligés"

En outre, le récit de cette agression aurait engendré d'autres réactions tout aussi déroutantes. Une attachée de presse de la maison d'édition Flammarion,...

Lire la suite


À lire aussi

"Il a baissé son pantalon" : de nouveaux témoignages accablants contre PPDA sur Mediapart
"Poivre consomme et maltraite" : de nouveaux témoignages accablants contre PPDA
"Il approche mon visage de son sexe" : de nouveaux témoignages glaçants contre PPDA