« Il ne faut pas répondre à la violence par la violence » : à Paris, l’hommage sobre à Lola

© BERTRAND GUAY / AFP

La mère de Lola a lancé un message d’apaisement mercredi à Paris, s'exprimant pour la première fois publiquement, à l'issue d'une marche en hommage à l'adolescente de 12 ans, dont le corps martyrisé et sans vie avait été retrouvé le 14 octobre dans une malle.

Dans le quartier du XIXe arrondissement de Paris où la famille habite depuis près de 20 ans, le cortège de plusieurs centaines de personnes s'est mis en mouvement vers 16h, avec en première ligne des enfants, suivis du père, de la mère et des frères de Lola, vêtus d'un t-shirt blanc à son effigie.

Des dizaines de collégiens les entouraient, souvent porteurs de roses blanches. Dans un grand silence, la foule a marché vers le lieu de résidence de l'adolescente, où elle avait été violentée et étranglée il y a un mois après être rentrée du collège proche. Le cortège s'est recueilli, en musique, devant son portrait.

« Le pire ce sont les utilisations de l'image de notre fille à des fins mercantiles ou politiciennes »

Puis il s'est arrêté sur l'esplanade de la mairie, où la mère de Lola, Delphine, a pris la parole pour la première fois publiquement, lisant un texte. Les parents avaient prévenu qu'ils ne répondraient à aucune demande d'interview. « C'est dans ces moments difficiles, d'une violence extrême, que le meilleur côtoie le pire », a déclaré la mère à la foule. « Le meilleur, c'est vous ici présents, c'est la solidarité, c'est la fraternité qui permet de croire encore aux valeurs qui nous unissent. Le pire ce sont les utilisations de l'image de notre fille à des fins mercantiles ou politiciennes. »

Le 18 octobre, la principale suspecte avait été mise en examen pour « meurtre » et « viol aggravé » puis écrouée.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi