« Je ne m’attendais pas à ça » : Camille Kouchner « ébahie » par l’écho qu’a eu son livre

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

Sur le plateau de TMC, la juriste a exprimé son étonnement face au succès et aux répercussions dans la société de la « La Familia Grande ».  

Son livre a déclenché une immense vague de témoignages et l'émergence du hashtag #MeTooInceste et de nombreux autres renversements. Camille Kouchner, qui a dénoncé les agressions sexuelles sur son jumeau commises par leur beau-père Olivier Duhamel dans un livre, en revient à peine. Lundi, sur le plateau de l’émission Quotidien sur TMC, elle s'est dit « ébahie » par « ce qui se passe », à savoir les nombreuses affaires qu'a fait émerger « La Familia grande ». « Je suis ravie de cette libération de la parole », a ajouté l’autrice.  

Lire aussi >> À Sciences Po, un mois de chaos, une démission et la promesse de l'ouverture

Si la fille de Bernard Kouchner ne « s’attendait pas à ça », c’est parce que son ouvrage n’est pas le premier a dénoncé les violences sexuelles. « J'avais quand même le sentiment qu'après, justement, le mouvement #metoo, le livre de Vanessa Springora, cette évolution dans la société (...) en tout cas j'allais pouvoir être entendue. Que c'était peut-être le moment. Mais de là à ce que soit cet écho-là, non je ne m'y attendais pas », a-t-elle expliqué.  

« C’est la société qui écoute »   

La juriste analyse ce tournant comme un changement de dogmes dans la société. « Vraisemblablement c'est la société qui écoute. Parce qu'en tout cas dans mon livre j'essaie de montrer qu'on a essayé de parler pendant longtemps. Donc voilà : ça a l'air d'être la société qui écoute. »   

Lire aussi >> 

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi