« Je ne peux pas m’empêcher de l’humilier en public »

Fabien

Cette semaine, Fabien répond à une lectrice qui ne comprend pas pourquoi elle a tendance à se moquer de son compagnon en public.

Votre question

C’est plus fort que moi, dès que nous sommes en société, j’ai un besoin irrépressible d’humilier mon petit ami. Devant nos familles et nos amis, ce qui a commencé par des taquineries s’est transformé en remarques, toujours sur le ton de l’humour, sur sa façon de parler, de manger, de s’habiller, ou même de se brosser les dents. 

Paradoxalement, à la maison j’éprouve un besoin de réconfort auprès de lui. J’attends de lui qu’il me rassure, et qu’il soit « l’homme de la situation ».Je ressens beaucoup de tendresse envers lui et aucun reproche ne me vient à l’esprit. Ce n’est qu’une fois que nous passons le pas de notre porte que tout dérape. 

J’ai conscience de tout ça et je ne veux pas mettre fin à notre histoire. Lui non plus car, pour le moment, mes excuses suffisent à lui faire oublier ces épisodes. Comment arrêter ce comportement ? Serais-je une perverse narcissique ? 

L’avis de Fabien

Chère féminaute,

A la question de savoir si vous êtes une perverse narcissique, la réponse est évidemment « oui ». Ha ha. Non, je plaisante. Reprenons tout dans l’ordre (une méthode qui a fait ses preuves).

Tout d’abord, une chose me taraude : comment peut-on se moquer d’une façon de se brosser les dents ? Quelle est l’astuce ? Il ne met pas la brosse dans la bouche ? Tout ceci m’intrigue beaucoup, je dois l’avouer.

Ce que vous décrivez dans tous les cas ressemble fort à une sorte d’attirance...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi